40 ans etc. Un livre, mais pas que…

Je vais avoir 40 ans cette année. J’ai beau l’écrire, j’ai toujours du mal à y croire. Pas du genre « pincez-moi, je rêve », mais plutôt du genre « où sont passés mes vingts ans ». 

Je ne sais pas encore comment je vais le célébrer, ça reste très flou dans ma tête. Mais à force d’y réfléchir, je me suis dit que la chose la plus cool à faire, c’était de faire un livre. C’est à la mode, paraît-il. Non pas que je recherche à l’être, à la mode, mais j’avais envie de créer quelque chose de symbolique. 

C’est vrai qu’à mon âge, y en a qui font des bébés, et bien moi, je vais tenter d’accoucher d’un bouquin.

Mais pas d’un bouquin sur le fait que ça craint d’avoir 40 ans, bien au contraire.

Je suis en train de réunir quelques femmes dans la quarantaine et plus, qui seront prises en photo (dont moi), tour à tour, et qui afficheront leurs corps avec toute leur pudeur, sensibilité, et surtout, force. J’entends et je lis trop souvent des choses qui dénigrent les femmes qui arrivent à cet âge, comme si on était bonnes à mettre à la poubelle, comme si à 40 ans, tout s’arrêtait, comme si notre seul rôle sur terre était d’enfanter et qu’après bye-bye-merci-bien-on-n’a-plus-besoin-de-vous.

Mais c’est faux, archi faux.

J’en connais un tas, moi, qui s’assument, qui sont bien dans leur corps, qui n’ont rien à prouver et qui se moquent bien de ce matraquage publicitaire qui nous met dans la tête qu’à partir de 20 ans, faut  penser à mettre sa crème anti-rides parce qu’après, vous comprenez,  ça sera trop tard. Mais après quoi ? Pourquoi, contrairement aux hommes, on n’aurait pas le droit de vieillir en toute liberté ? Pourquoi devrait-on s’infliger une routine beauté imposée par des marques qui, au fond, ne cherchent qu’à nous affaiblir ? Pourquoi on nous laisse pas tranquille, à la fin ?!

Moi, ce livre, je le veux comme un hommage à  la femme, je veux que peu importe l’âge, on l’ouvre, le feuillette et le referme en se disant que vieillir, ce n’est pas la fin du monde. Que  c’est même à partir de 40 ans qu’on commence à vivre et à s’aimer, pour de vrai. Je veux qu’il rassure celles qui ont peur et je veux qu’il soit imparfait, comme nous. Ça ne sera pas un hymne à la beauté qu’on nous vend à travers les magazines, ça sera la vraie vie, celle racontée par ces femmes qui s’acceptent comme elles sont. Sans retouche et photoshop.

 

Et puis, j’ai une chance folle car pour m’accompagner dans ce projet, je suis entourée d’une équipe bienveillante, en qui j’ai une totale confiance.

Quant au choix de la photographe, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai demandé à Mathilde . Parce que son travail est sensible et pure, parce que du haut de ses 27 ans, elle a le regard et la maturité d’une femme de 40 ans. Parce qu’elle est féministe et qu’elle mettra à l’aise celles qui auront accepté de nous suivre. Et puis parce que je sais, tout simplement, qu’elle fera un travail émouvant. 

Ce livre, c’est avant tout une aventure humaine. Et je compte la relater à travers un compte instagram (#comingsoon) pour que chacun et chacune puissent suivre les péripéties d’une initiative personnelle sans prétention mais avec la ferme attention de bousculer les mentalités.

C’est vraiment un projet qui me tient à coeur, un projet auquel je crois parce qu’avec de la détermination et les bonnes personnes, tout est possible. On ne s’est pas mis de dead-line, c’est stressant pour rien et je ne veux pas que cela devienne une course contre la montre. C’est un livre pour faire du bien, et il faut qu’il le soit aussi dans sa création, du début à la fin. Et c’est certain, il sera made with love.

 

En tout cas, j’ai trouvé mon cadeau d’anniversaire. Du coup, j’ai PRESQUE hâte de les avoir, ces quarante ans.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hello jasmin,
    Je te félicite pour ce magnifique projet. qu’il te permette de faire de belles et enrichissantes rencontres. je penserai à toi et ton travail lors de mes promenades remoises ;-).
    Et pour avoir soufflé mes 40 bougies l’an dernier, je te confirme que ce n’est pas le debut de la fin, que c’est joyeux, qu’on est en plein dans la vie, dans l’echange et le partage. quel que soit son chemin de vie, quels que soient ses choix, on se connait mieux, on s’accepte pour qui l’on est, on assume son physique, ses choix, ses non-choix, ses réussites, ses erreurs, ses idees… On a laisse des fantasmes derriere soi mais pour mieux profiter de ce que la vie peut nous offrir de vrai et de beau.
    quant aux chimeres et injonctions de jeunesse eternelle: aux oubliettes, pour simplement prendre soin de soi et etre bien, en paix avec soi, et avec ceux qui comptent pour nous.
    Alors vive les quadras, mais aussi tout age qui nous rappellent de l’importance de vivre.
    bizzz

  2. Merci pour cet article génial, pour tes mots si déculpabilisant,ta franchise et ton courage d’assumer tes presque 40 ans. hâte DE LIRE TON LIVRE !!