Bientôt, les vacances.

Les dernières, c’était en août dernier. Ça fait long, quand même. D’ailleurs, je n’ai jamais compris les gens qui se vantaient de ne jamais en prendre. Comme si ça faisait d’eux des êtres supérieurs. Alors que moi, ça m’horrifie. Ils me donnent l’impression de passer à coté de leur vie. Mais bon, c’est leur problème, pas le mien.

Moi, c’est juste que je n’ai pas le choix, vu que vivre d’amour et d’eau fraîche n’est pas du tout à l’ordre du jour et que je ne roule pas sur l’or, non plus. Mais d’habitude, je profite des longs week ends pour partir et voir un petit peu du pays. Impossible cette année puisque que je faisais ma formation BAFD. Et que quand on est grand, on est obligé de faire des choses pas toujours amusantes, aussi.

Heureusement, j’ai une vie bien remplie. Pas autant que celle de Kim Kardashian mais assez pour commencer à accuser la fatigue. J’ai quand même eu mes règles deux fois au mois de mai, signe que mon corps riposte. Oui, j’étais À FLEUR DE PEAU. Oui, j’étais c’était super RELOU. Oui, parfois, c’est chiant d’être une fille.

Bref, il est temps de mettre le holà à ce non sens. Parce que c’est bon, quoi. Faut vivre, hein.

Et puis ces vacances, je les attends avec une impatience toute particulière. Parce que ma bestie de Toronto vient me rendre visite en France (enfin d’abord on part 4 jours à Copenhague) et qu’on ne s’est pas vues depuis trois ans. C’est long trois ans. Et je sais déjà qu’on va se sauter dans les bras, que je vais sûrement pleurer, beaucoup, et que parler anglais pendant son séjour me reviendra aussi facilement que faire du vélo. Et puis Luz, c’est aussi un bout de ma vie là-bas. J’ai hâte qu’elle me raconte Toronto et j’ai hâte  de lui raconter Reims, Enfin, mon Reims à moi. Et j’ai hâte qu’on se retrouve pour parler garçons. Parce ce que c’est le genre d’amie qui te rassure, qui te fait rire et qui dédramatise quand tu lui dis qu’autour de toi tout fout le camp et que c’est aussi pour ça que tu es seule. Parce que tu es une sale trouillarde qui ne s’assume qu’à moitié.

J’ai hâte de retrouver ces moments et j‘ai vraiment envie que son deuxième séjour en France soit à la hauteur du premier. 

Mais ce n’est pas tout. 

Avec ma soeur et mon papa, on a envie de voir la mer du nord en Allemagne. Quand j’étais plus jeune, je regardais sur ARD une série sur le surf qui s’appelait « Gegen den Wind » (« contre Vents et Marées ») qui était tournée là-bas. C’était un peu l’équivalent allemand d’Hartley coeurs à vifs et j’étais complètement amoureuse des deux acteurs principaux. Tout ça pour dire que ça fait longtemps que ça me trotte dans la tête.

Et en vacances, je ne peux pas me passer de la mer. Et je me vois déjà m’y promener (les cheveux dans le vent) (so cliché, I know), y manger des huîtres et des crevettes en essayant de ne pas me tâcher parce que sinon y en a deux qui se feront un plaisir de me vanner. La vanne, une spécialité familiale. 

J’ai aussi une envie de voyage un peu spécial. J’y pense depuis un moment: Yoga Surf Retreats. Ça se passe au Maroc (Surfmaroc), ça dure une semaine, ça a l’air d’être le rêve et je veux vivre un truc comme ça, un peu fou, qui me fasse sortir de ma zone de confort, qui me fasse apprendre un truc nouveau, parce que dans la vie, faut jamais arrêter d’apprendre, surtout pas. 

Alors, voilà.

Bientôt, je serais en vacances. Bientôt.

Je vais essayer de ne pas trop compter les jours.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci pour ce billet tout doux qui nous rappelle que les petites choses de la vie sont les plus belles et qu’il faut bien les savourer etsurtout ne jamais les délaisser.

    Profite de ces belles vacances que tu mérites tant !

    Des bisous,
    Pêche

  2. J’aime tes articles, ton authenticité, ta sincérité. Profite bien de tes prochaines vacances. Et je suis comme toi, les gens qui se vantent de ne pas en prendre en se donnant des grands airs, Je les trouve un peu bêtes 😉

  3. Août, ça fait long effectivement. Je n’ai jamais eu autant de temps entre deux périodes de vacances en revanche j’ai vécu des sept mois « sans vacances avec peu de jours de repos », des quatre mois « sans avoir deux jours consécutifs » et à chaque fois je fini en mode épave. Ne pas prendre de vacances ? Folie! ^^
    En tout cas ton programme à l’air super cool, un bon mix entre amis/famille et soi, non ?

  4. Profites bien de tes vacaNces 😊
    Comme toi j´ai envie d’essayer une semaine de SurF and yoga au maroc, pour sortir de ma zone de confort !
    Ca ne sera surementn pas cette annee mais pourquoi pas l’anne Prochaine 😊