MoodLifestyle

Et puis, partir voir l’océan.

By March 14, 2021No Comments

Ce n’est un secret pour personne, je suis amoureuse de l’océan. Je ne sais pas trop depuis quand mais je me souviens que quand je regardais Hartley coeurs à vifs par exemple, je les enviais de pourvoir aller à la plage après les cours.

Je trouve que l’océan en général, ça rend tout plus beau. Et puis y a juste à le regarder pour se sentir mieux, je ne sais pas si il y a une raison rationnelle ou irrationnelle à tout ça, mais on s’en moque tant que l’on y trouve ce dont on a besoin.

Et en ce moment, j’en ai sacrément besoin. Je ne suis pas partie de Reims depuis août et même si le champagne y coule à flot, ça ne remplace pas le bruit des vagues et le goût de l’air iodé.

Quand ma soeur m’a envoyé une photo de son séjour à Pornichet et que mes ami.e.s sur insta postaient leurs photos en Baie de somme, j’ai un peu ronchonné dans mon coin. Je m’en suis voulu de ne pas faire la même chose. Parce que moi aussi, je veux voir la mer. Moi aussi, je veux voir le soleil qui se couche sur l’eau et qui te donne ainsi l’impression de voir la plus belle chose au monde.

Donc y a quelques jours, j’ai écouté ma rage mon coeur et j’ai réservé quatre jours à Biarritz dans un AirBnb qui vend du rêve sur les réseaux sociaux. Et j’ai choisi cette ville parce que ça fait un moment que je l’ai en tête et que j’aime bien faire des traits sur ma Bucket List. Et puis, j’ai reçu des messages en pagaille pour me dire que c’était vraiment à voir et comme je suis un peu influençable (en terme de voyages), j’ai pas trop traîné pour réserver mes billets de train. Et je ne voulais pas décevoir ma commu, elle a été tellement réactive que j’aurais eu l’impression de la trahir en ne partant pas. Je ne cherche pas d’excuses, j’explique simplement tout le cheminement derrière cette decision plus réfléchie qu’il n’y paraît.

Parce que partir quand tout est fermé, je ne savais pas si ça avait du sens. Mais en vrai, ce qui m’embête le plus, c’est le couvre-feu. Je ne sais pas si comme motif impérieux « voir le coucher du soleil » sera pris au sérieux. Alors que ça l’est. Je ne blague pas avec ça.

Côte des basques - you will find your soul there and be at peace and let go of all you need to let go and find what you were meant to find

C’est ce qu’une copine m’a écrit en m’envoyant sa liste de choses à faire à Biarritz.

Je crois qu’elle a compris que dans cette envie furieuse d’aller voir l’océan, y avait aussi un besoin tout aussi grand de me retrouver. Et je crois que rien que pour ça, je suis prête à payer 135 euros d’amende. C’est fou quand même, en 2021, le bonheur a bel et bien un prix.

Leave a Reply