Etre soiHumeur

Comment te dire…c’était pas facile.

By avril 5, 2022juillet 2nd, 2022One Comment

J’y pensais depuis quelques temps et j’ai fini par franchir le pas. J’ai pris rendez-vous chez une psychothérapeute pour faire une thérapie EDMR.

C’est une thérapie pour effacer les traumatismes psychiques et elle est basée sur des mouvements oculaires. C’est un balayage rapide de droite à gauche pendant que l’on se re connecte à l’événement traumatisant par la pensée. Le but est de retraiter le traumat pour s’en libérer. C’est un peu la thérapie « magique ».

Et moi, j’aime bien la magie. Surtout si elle peut réduire, voire faire disparaître, mon anxiété.

Pas de surprise en ce qui me concerne, je suis méga sensible et une polytrauma. Alors il s’agit de « petits » traumas (humiliation à l’école, séparation de mes parents, suicides, décès soudain , maladie d’une proche…)  que j’ai complètement somatisés et qui ont crée une grande anxiété chez moi. Et qui tout naturellement, m’ont poussée à être dans le contrôle. En permanence. Parce que j’ai toujours eu le sentiment que si je lâchais prise, je m’effondrerais.

Depuis que je suis rentrée en France, mon anxiété a augmenté au fur et à mesure des années, certainement parce que je l’associe à mon enfance et à ses blessures. Alors plutôt que de devenir un semblant de moi, j’ai décidé de me guérir.

Faut que je vous dise, la première séance a été bouleversante. Entre les suffoquements et les larmes, j’ai réalisé à quel point certaines douleurs du passé étaient encore bien présentes, et je suis ressortie de la séance complètement vidée. Quelques jours après, ma tête s’est mise à tourner pendant 3 jours, parce que mon corps faisait son travail et j’ai dû faire avec. J’ai dû l’accepter. Et ça, c’est vachement dur. Parce qu’évidemment, je me voyais déjà avec une tumeur au cerveau. Ma psy m’a rassurée et m’a dit que c’était bien, que j’étais très réceptive et que pour aller mieux, il fallait accepter d’aller mal. Oui, encore cette histoire d’acceptation.

Le lendemain de ma deuxième séance, je me suis sentie plus légère, et j’ai pris certaines décisions qui me ressemblent et j’ai décidé surtout, de me re-concentrer sur moi-même. Et il n y a rien d’égoïste à cela, c’est normal de penser d’abord à soi et j’ai le sentiment que je me dirige vers une nouvelle voie, plus à mon image.

Mes amies m’encouragent et me trouvent courageuse de ré-affronter mes traumas, peut-être, mais c’est surtout que

 je veux en finir avec mes angoisses.

Je veux être, moi. Complètement moi.

 

Ces séances ne sont pas remboursées et oui, elles coûtent chères, 70 euros/l’heure, mais j’investis sur mon bien-être.  C’est un choix.  Mon choix. J’ai un troisième rendez-vous fin avril, peut-être que ce sera le dernier, peut-être que non. On verra bien !

Bref, j’ai hâte de découvrir la « nouvelle Jasmin », parce que je vois cela comme une renaissance. Et je suis archi prête.

One Comment

  • Chamcham dit :

    Je salue encore une fois ton immense courage. J’aimerais faire la même chose. Je me suis penchée sur le sujet il y a deux ans. Hélas, je n’ai pas trouvé de thérapeute compétent pour le moment. Je remets donc à plus tard. J’ai hâte de savoir si tu constates une réelle libération aussi sur le long terme.
    Que c’est bon de savoir qu’il existe des personnes comme toi sur terre, qui dégage une telle douceur et une si grande bonté. <3

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cookie Consent with Real Cookie Banner