Voyages

Cologne & Bonn

By février 7, 2021No Comments

Je ne suis jamais très objective quand je parle de l’Allemagne mais faut quand même dire que ce sont les champions en terme de Marché de Noël. Et cela, haut la main. Audrey, que je connais depuis le collège, habite là-bas depuis 15 maintenant et elle a été une guide exemplaire !

J’y suis allée en thalys parce que je suis du genre à guetter les promos. Et franchement, ça vaut le coup.

On a été dans les différents quartiers de Cologne, tels que  le centre-ville historique, le quartier belge, le port, j’ai admiré la Cathédrale aussi et j’ai fait comme tout le monde, j’ai pris en photo ces célèbres maisons colorées qui sont un peu le « alamo square » de Köln.

Chaque quartier a son histoire et son architecture, et j’ai vite remarqué à quel point cette ville est énorme puisqu’elle compte quand même 1,061 million d’habitants. Et sûrement presque autant de vélos car oui, les cyclistes y sont rois/reines.

Evidemment, cette ville m’a également charmée pour tous ces cafés et restaurants hipsters. On a brunché à des tarifs hyper raisonnables et dans des endroits où les gens font la queue dehors dans le froid pour y rentrer. Heureusement pour nous, on s’y était rendues de bonne heure.

Et puis j’ai vu quelques Marché de Noël parce qu’il faut savoir que Cologne en a sept et qu’ils sont grands, du genre à avoir une patinoire. D’ailleurs, j’ai vraiment aimé l’absence de barrières et de fouilles pour y accéder, c’est quand même mieux pour l’esprit de Noël.

Et le jour d’après,

on a pris le train pour aller à Bonn.

C’est à 30 mn en train de Cologne et si vous êtes quelques jours à Cologne, ça serait dommage de passer à côté.

J’ai a-do-ré Bonn (ancienne capitale de l’Allemagne). J’ai vu la maison de Beethoven, qui se trouve dans le centre, l’Altes Rathaus (ancien hôtel de ville) rose et or, et on s’est promenées le long du Rhin.

C’est une ville tranquille, aux façades blanches et colorées, et qui te donne envie de ralentir, au mois pour la journée.

 

C’était bien ce séjour.

 

J’ai bu du Glühwein, j’ai été dans une brasserie mythique de Cologne et j’ai gouté à la Kölsch (plusieurs fois), on a parlé de la vie, de ce qu’on était devenues après toutes ces années, de ce que c’était que la vie d’expatrié, j’ai vu des gens soûls dans le métro, je suis montée tout en haut d’une tour et j’ai admiré l’immensité de cette ville au moment du coucher du soleil, j’ai écouté Audrey me parler de sa ville avec beaucoup d’amour, et je l’ai enviée un peu aussi parce que parfois, ça me manque un petit peu cette vie « ailleurs » alors le dernier jour, comme j’étais livrée à moi-même et que j’avais un peu de travail, je me suis assise dans un café et j’ai fait comme si j’y habitais, juste histoire de me rappeler ce que cela faisait…

et je suis rentrée,

remplie de gratitude.

Leave a Reply