Les projets

40 ans etc., les backstages

By janvier 30, 2021février 5th, 20212 Comments

J’ai lancé ce projet en septembre 2019. Cela fait donc 1 an et demi que je travaille dessus. Cela peut paraître long mais ça demande une réelle organisation et de la coordination. Et puis même si la crise sanitaire n’empêche pas l’avancement du livre, elle l’a un peu ralenti. Mais je suis têtue, et pas du genre à baisser les bras facilement.

J’avais envie de parler ici du travail « behind the scene », du temps consacré, du plan de trésorerie mûrement réfléchi, et de la gestion… je crois que je suis devenue chef de projet à mon insu, mais quand c’est pour quelque chose de personnel, cela prend tout son sens.

Création du Feed instagram

J’ai fait appel à Ballade Studio pour le graphisme de mon feed parce que c’est un travail à part entière et que je leur fais confiance, les yeux fermés.

Kevin Laurent a réalisé le logo et Mathilde Giron s’occupe des visuels des posts. De mon côté, je met en place un chemin de fer, je prépare mes textes, les photos que je veux utiliser et je lui envoie le tout.

Et Lotfallah Benassarou a réalisé deux illustrations qui s’accordent parfaitement avec le sens du projet.

Je trouvais cela important d’avoir un compte IG dédié au livre car il permet de suivre l’évolution de cette aventure créative et surtout humaine. Et je voulais qu’il soit à l’image du livre, parce que je n’aime pas faire les choses mal et à moitié.

Photos et développement

Les portraits

Chaque portrait est pris en photo par Mathilde Giron (oui, elle est partout) (et comme elle est aussi graphiste, elle s’occupera de la mise en page du livre !). Elle utilise l’argentique couleur. Je ne le voyais pas autrement, comme elle, j’aime l’authenticité du rendu.

En deux temps

  • Avant chaque séance, j’organise d’abord une rencontre avec la femme qui va poser, pour que l’on puisse échanger avec elle, la rassurer, et lui expliquer le déroulement. Cela permet également à Mathilde de découvrir l’endroit que le modèle a choisi, de faire un repérage des différents espaces pour ensuite réfléchir à la façon dont elle imagine les poses.

  • Ensuite vient le Jour J (quand nous avons réussi à trouver une date qui convient à chacune d’entre nous). Evidemment, nous prenons notre temps car ce n’est pas un exercice simple de poser nu et surtout devant deux personnes. J’essaie un maximum de détendre la situation en parlant beaucoup et Mathilde est d’une extrême bienveillance. Cela demande environ 1h30-2h, et c’est un moment doux et à chaque fois unique.
Le développement des pellicules

Nous avons la chance de pouvoir aller à La Cuisine qui se trouve à La Fileuse pour le développement des pellicules. Et j’en profite pour remercier très fort Thierry et Vincent qui ont tout de suite accepté de nous prêter leur labo.

Là aussi, il faut convenir d’une date et s’accorder avec les agendas de tout le monde. Je vais être franche, je ne sers pas à grand chose une fois sur place, mais je trouve ça intéressant et magique le travail du développement.

Pour 5 pellicules/portrait, il faut compter à peu près 2h de temps, ensuite il faut les laisser sécher et y retourner le lendemain pour les récupérer. C’est très émouvant de découvrir les photos. Je sais que Mathilde est toujours plus anxieuse car avec l’argentique, il ne faut pas se louper, mais je suis d’un naturel optimiste et je connais son travail, je ne suis donc pas inquiète.

Écritures et Éditions

Fulbert First

C’est mon amie Agathe Cèbe de Fulbert First qui m’accompagne pour l’écriture, la correction et l’édition.

Je la connais depuis quelques années et j’ai naturellement pensé à elle car je savais qu’elle aurait le tact et le talent requis pour aider les femmes et moi-même à rédiger nos sentiments quant au regard sur l’évolution de notre corps.

Pour certaines, cela est aussi et parfois même plus difficile que de poser car c’est un réel exercice d’introspection, qui va chercher loin au fond de soi.

J’ai d’abord mis les femmes participantes et Agathe en contact et ensuite elles s’organisent comme elles le souhaitent. J’ai eu du mal au début à définir ce que j’attendais d’elles, heureusement, en discutant avec Agathe et grâce à ses conseils, nous avons pu établir ensemble le fond et la forme.

Il faut encore que je corrige et développe mon avant-propos et la dernière étape sera la partie impression. Last but not least!

Les coûts financiers

Et oui, se lancer dans un tel projet demande du temps mais aussi de l’argent.

J’ai payé pour :

  • La création du Feed
  • Les illustrations

Copains ou pas, je pars du principe que tout travail mérite salaire. Ils m’ont fait un tarif d’ami.e.s et je les en remercie du fond du coeur.

  • Mon site web designé par Sibylle Schwerer : et oui, il me permet de communiquer sur le livre et de l’y mettre en vente quand il sera sorti.

Je vais payer pour :

  • l’impression : je ne veux pas faire de demande de subventions car je ne veux rien devoir à personne financièrement. Je ne ferais pas de campagne Ulule car c’est bien trop stressant et contraignant. J’ai opté pour la pré-vente qui débutera (si tout se déroule comme prévu) vers le mois d’avril.  Quoiqu’il arrive, j’ai déjà mis de côté ce budget là.

En tout et pour tout, cela me coûte environ 5000 euros (beauuuucoup moins si j’ai du succès avec les pré-ventes et les ventes !), suis-je riche ? Bien sûr que non.
J’avais en tête ces coûts financiers depuis le le commencement, et c’est aussi pour cette raison que j’ai accepté de travailler cet été comme Directrice de Centre de loisirs pendant 6 semaines. Et que je le fais régulièrement. J’ai de la chance de faire des emplois qui me plaisent et qui me permettent de réaliser de belles choses à côté.

Alors je ne cherche pas ici à me justifier sur la gestion de ma trésorerie, mais ce livre, c’est comme mes expatriations, quand j’ai un objectif en tête, je me démène pour y parvenir, et  je me reconnais bien dans la citation de JP Bacri qui disait : « Je n’ai pas de bagnole, pas de maison. J’aime la liberté. »

Le but de 40 ans etc. n’est clairement pas de me faire de l’argent (comme je le dis à chaque fois, si les sous étaient un moteur dans ma vie, je serais restée vivre au Canada) par contre, j’espère pouvoir remettre une enveloppe à celles et ceux qui participent à la réalisation de ce livre.

•••

Je le fais car j’aime l’émulation qu’il crée, je veux qu’il fasse réfléchir sur la vision de la femme et j’espère ainsi apporter ma pierre (aussi petite soit-elle) à l’édifice du changement des mentalités.

C’est un beau cadeau que tu nous fais, m’a dit Katia. Et bien, c’est la plus belle façon de m’encourager. Alors, merci.

2 Comments

  • Sibylle dit :

    Merci Jasmin pour ce projet, d’avoir eu l’idée, d’avoir eu confiance en toi (et en nous!). J’ai vraiment hâte de découvrir ce livre. Je sens qu’il va être rempli de richesse et sagesse grâce aux expériences de chacune.
    ❤️

    • Sacree_Jasmin dit :

      Merci à toi Sibylle, tu as retranscrit sous la forme de ce design de blog, exactement ce que je souhaitais ! Moi aussi j’ai hâte de l’avoir entre les mains, je n’aurais jamais été aussi patiente qu’avec ce projet 🙂

Leave a Reply